Vous êtes ici

  • Augmenter
  • Diminuer

Current Size: 100%

En novembre 2019, la marionnette est à l'honneur

A l'autre bout du fil... Temps fort consacré à la marionnette, au théâtre d’objets, d’ombres et de lumières... Populaire et ancestral, l’art marionnettique est cette rencontre où l’on accepte de croire que l’inanimé s’anime. La marionnette se fait réalité de l’imaginaire et s’adresse à tous !
Cette saison, le T4S vous propose 6 spectacles.

 

LES SPECTACLES

ENTRE ET SORT « Rue d’Orchampt » - GROUPE ZUR

Mercredi 6 novembre
> Session n° 1 : 14h30 / Session n° 2 : 15h00 / Session n° 3 : 15h30 / Session n° 4 : 16h00 / Session n° 5 : 16h30
> Session n° 6 : 18h30 / Session n° 7 : 19h00 / Session n° 8 : 19h30 / Session n° 9 : 20h00 / Session n°10 : 20h30 Jeudi 7 novembre
> Session n° 1 : 18h30 / Session n° 2 : 19h00 / Session n° 3 : 19h30 / Session n° 4 : 20h00 / Session n° 5 : 20h30

Un marcheur en équilibre sur un fil invisible, une silhouette se révélant sous une pluie de sable, une fenêtre par laquelle s’engouffrent les visiteurs ou encore des visages s’entremêlant, des ombres qui s’immiscent dans des paysages imaginaires… Dans cette création, mirages, bascules et vertiges, envers et endroit, s’entremêlent au son de boites à musique, verres frottés, notes d’un violoncelle et autres échos. Un parcours-atelier-spectacle conçu comme une installation immersive, où le spectateur se prend au jeu de la manipulation, devient un élément actif de la composition et crée lui-même des parties de l’oeuvre. Proche du théâtre optique et du théâtre d’objet, Entre et sort - « Rue d’Orchampt » conte l’illusion et l’imaginaire, sollicite le spectateur et l’amène à y voir l’impossible.

 

PREMIÈRE NEIGE - PIER PORCHERON | COMPAGNIE ELVIS ALATAC
Samedi 9 novembre 2019 à 19h

DÈS 10 ANS

Suspendus à de minces fils, surplombant deux acteurs qui s’affairent dans une cuisine peu éclairée, quelques objets épars dessinent une scénographie aérienne, poétique et onirique, qui ne délaisse aucunement l’ingéniosité et la magie d’un lieu sophistiqué. Pour cette troisième création, et après s’être attelés au défi peu commun de monter Shakespeare en théâtre d’objet, Pier Porcheron et sa compagnie Elvis Alatac revisitent Première neige, une nouvelle méconnue de Guy de Maupassant. Fable existentialiste avant l’heure, l’oeuvre de Maupassant conte l’histoire tragique d’une jeune femme qui préfère mourir seule mais heureuse plutôt que vivre longtemps et mal aimée dans la froideur d’un château normand. En usant d’innombrables objets détournés, les deux comédiens et narrateurs s’attèlent à la récitation de cette fable réaliste qui prend rapidement des allures de récit tout personnel.

 

EN DIFFICULTÉ - PIER PORCHERON | COMPAGNIE ELVIS ALATAC & NOS FANTÔMES - CLÉMENT MONTAGNIER | COMPAGNIE TAC TAC
Samedi 16 nov 19h ou 20h15

DÈS 12 ANS

* EN DIFFICULTÉ : Un commissariat, un appartement ordinaire et des va-et-vient incessants ! Au sein de ces deux lieux symboliques, un adolescent, une enfant, leur mère et un inspecteur de police résument à eux seuls un petit monde en difficulté, où les adultes tendent la main aux enfants, essaient tant bien que mal d’influer sur le cours des choses pendant cette période instable : l’adolescence. Chacun cache une crise personnelle, chacun s’observe, se persuade de comprendre celui qu’il regarde. Mais les apparences sont souvent trompeuses et l’intimité est dure à partager. Alors on parle, on sermonne, on se donne pour but de mieux se connaître. Mais dire n’est pas forcément faire ! Dès lors, nous assistons à un déploiement de vaines actions chez l’adulte pour un très mince et drolatique résultat chez l’enfant. D’après un texte contemporain signé Remi De Vos, entre théâtre, théâtre de marionnettes et d’objets, En Difficulté souffle un humour noir efficace sur les relations conflictuelles entre la jeunesse et les figures d’autorité. !!! Avec les élèves de seconde - option théâtre, du Lycée des Graves de Gradignan !!! Représentation de ce spectacle au Lycée des Graves le vendredi 15/11 à 20h15

* NOS FANTÔMES : N’y a-t-il pas dans l’adolescence un peu de ce que traversent les grands héros de tragédie ? En transposant le drame épique d’Hamlet à l’échelle de la vie d’un jeune garçon, ayant pour seule arme non pas une épée mais quelques étranges objets, le metteur en scène Clément Montagnier convoque nos souvenirs d’adolescence : nos colères, nos rages, nos troubles et nos premiers fantômes ! Ce tour de force exigeant nous embarque sans difficultés : si nous pensions que le théâtre d’objet ne pouvait faire bon ménage avec une tragédie shakespearienne, alors Nos Fantômes rend bien désuète cette idée préconçue ! Ainsi, les objets symboliques, les figurines made in China, côtoient le destin des personnages de la tragédie dans un simple garage transformé en château du Roi du Danemark. Drôle, fragile, maîtrisé et efficace, ce Shakespeare raconté en objets n’est pas qu’une simple épopée revisitée - en écho au Hamlet de Thibault Perrenoud.

 

LA VALSE DES HOMMELETTES - PATRICK SIMS | COMPAGNIE LES ANTLIACLASTES
Dimanche 24 novembre à 17h

DÈS 6 ANS

Imaginez un conte avec une horloge sonnant son treizième coup pour laisser vivre tout un monde d’animaux et de créatures. Devant un castelet en forme de coucou suisse, il se peut que nous vivions, nous aussi, une aventure féérique dans un univers aussi loufoque qu’onirique. Adaptant les trois contes du recueil « Les Lutins » des Frères Grimm, la treizième heure de Patrick Sims s’ouvre sur plusieurs mondes où s’affairent à tour de rôle des lutins facétieux, une mère oiseau filant son nid, un père lapin chasseur de coucous, un cordonnier et sa femme dont les chaussures se raccommodent pendant leur sommeil... Vous l’aurez bien compris, La Valse des hommelettes, spectacle pour jeune public qui offre aux adultes comme aux enfants une expérience tout aussi magique, se joue de l’absurde, du comique, du conte cruel et du fantastique. Dans une scénographie complexe où foisonnent marionnettes de toutes tailles, objets animés, ombres et jeux de lumière ingénieux, le spectateur happé par le tic-tac de l’imposante horloge se laissera aisément emporter dans cette illusion immersive.

 

AT THE STILL POINT OF THE TURNING WORLD (AU POINT DE QUIÉTUDE DU MONDE QUI TOURNOIE) - RENAUD HERBIN | JULIE NIOCHE
Jeudi 28 novembre à 20h15

DÈS 12 ANS

Plongé dans l’obscurité, le spectateur découvre une marionnette ébauchant quelques pas incertains. Elle s’immobilise à la lisière d’une pénombre, observe pour enfin disparaître. C’est alors qu’une multitude de sacs blancs, comme en lévitation, émerge du néant. Ils dessinent une placide mer immaculée qui ne tarde pas à s’onduler et s’agiter face à la danseuse Julie Nioche. Dès lors, les vagues dialoguent avec les gestes et mouvements répétitifs de la danseuse qui, bientôt, disparaît sous le ballet tempétueux de cette étoffe suspendue. Rejointe par les deux marionnettistes Renaud Herbin et Aïtor Sanz Juanes, Julie Nioche poursuit sa danse des matières. L’oeuvre poétique s’anime en un seul et même organisme vivant… Avec la musique live de l’artiste compositrice et performeuse Sir Alice, le metteur en scène Renaud Herbin crée un quatuor à la croisée du corps, de l’objet et de la danse et repousse une fois de plus les limites de la marionnette à fils. At the still point of the turning world esquisse une poétique de l’illusion où la marionnette est reine.

 

► Vous ne savez pas quels spectacles choisir ? Prenez les tous ! Pass Marionnettes : 50€