Vous êtes ici

  • Augmenter
  • Diminuer

Current Size: 100%

Musique
Mercredi 12 avril > 20h15

Donkey Monkey & Loving Suite for Birdy So

Donkey Monkey

Eve Risser, piano et voix ŸYuko Oshima, batterie et voix

Entre hommages à Ligeti et à Carla Bley et compositions personnelles, « Donkey Monkey » est un duo réjouissant, drôle, canaille, virtuose, rebondissant.

Rencontre musicale avec les artistes chaque jour à 12h30 à la Machine à Musique - 13/15 rue du Parlement Sainte Catherine à Bordeaux.

À regarder les choses par le côté de la fabrique, c’est une musique plus classiquement « jazz » qu’on pourrait croire. On dirait, en termes savants du siècle dernier, que la diachronie l’emporte sur la synchronie. Ou encore que la trame narrative importe plus que la mise en relation des éléments dans une forme. Bref, ça vous emporte assez loin, ça vous prend par la main et ça vous retient. Complices et musiciennes accomplies, Eve Risser et Yuko Oshima mettent en appétit de musique, et en soif d’émotions.
Philippe Méziat, Jazz Magazine


Loving Suite for Birdy So

On pénètre dans le vif de cette musique bien construite, qui fait une large place à l’improvisation, par le biais des gestes du compositeur, qui donne le tempo et prend sa part de moments solistes.

Il est accompagné par la présence (à l’archet particulièrement) de Nicolas Bianco, par les ébourrifants solos de Théo Ceccaldi, mèches en avant et virevoltantes, parfois combinées aux fils d’ange de son archet. À travers les sourires malicieux et le son profond et sensible de son frère Valentin, au violoncelle. Federico Casagrande, discret mais engagé, forme avec Élise Caron une paire complice. Et cette dernière, on s’en doute, donne à sa partie et aux textes qu’elle porte une dimension tour à tour ironique, légère, cocasse, tragique sans excès. Et elle vous prend à la gorge, au sens propre du terme, et vous donne cette joie profonde qui vient de ce que la note est sortie, partie là bas où on la projette, où on projette qu’elle arrive dans l’âme, et donc le corps, de celui qui en jouit.
Philippe Méziat, Jazz Magazine


LOVING SUITE FOR BIRDY SO
Textes : Xavier Machault
Composition, piano : Roberto Negro
Chant et flûte : Élise Caron
Guitare : Federico Casagrande
Violon : Théo Ceccaldi
Violoncelle : Valentin Ceccaldi
Basse : Nicolas Bianco

1h40

Tarifs : Loc A : 22 € | Loc B : 17 € | Loc C : 8 € 
Abt A : 16 € | Abt B : 12 €

Galerie photos

Vidéo