Vous êtes ici

  • Augmenter
  • Diminuer

Current Size: 100%

Musique
Lundi 25 janvier > 20h15

Fantazio - Benjamin Colin - Noémi Boutin & Lê Quan Ninh & Moeno Wakamatsu

Les Rencontres de la forme courte

 Une soirée de trois spectacles

> Un concert échevelé :

Fantazio - Benjamin Colin - Noémi Boutin

Si la richesse naît de la diversité, cet attelage hybride à géométrie totalement improbable est une vraie pépite ! Un contrebassiste-chanteur-performer crooner techno et rock’n’roll hypnotique, flanqué d’un poète bruitiste magicien des sons, s’allie à une violoncelliste virtuose et sensible pour donner… un cocktail explosif !

La dégaine et la gueule de doux métèque de Fantazio - ce chanteur contrebassiste chevauchant
librement son instrument comme un Don Quijote punk qui tirerait de sa monture des sons
slappés, passant d’un rockabilly écorché à une cantilène sicilienne - a de quoi désarçonner !
Dans son sillage, Benjamin Colin est une sorte de Sancho Pança, percussionniste débonnaire.
Tirant d’instruments les plus improbables (bout de métal, boîte à cirage, cheveux féminins)
des trésors sonores, il accompagne la folie douce de son maître.

L’équipée de ce chevalier et de son compagnon rencontre une dame violoncelliste, Noemi
Boutin, qui excelle dans le répertoire classique et dans les aventures contemporaines
“extra-ordinaires”.

 

> Un solo :

Lê Quan Ninh

La quintessence de la musique incarnée par un homme singulier touché par la grâce. Un moment d’écoute d’une pureté cristalline.

Et pourtant, ce miracle musical trouve sa source dans un matériel des plus rudimentaires...
Une grosse caisse sur laquelle le musicien racle, frappe, frotte ou caresse. Un inventaire à la Prévert d’objets hétéroclites (bols, galets, branches, cymbales, polystyrène, pommes de pin) et de mailloches et baguettes. Avec il est vrai, pour les animer, le génie de Ninh.

 

> Un duo, Awashima :

Moeno Wakamatsu - Lê Quan Ninh

On raconte, au pays du shinto (la religion la plus ancienne du Japon), qu’Awashima - « île blafarde » - serait le second enfant né après la création du monde. Condamné à errer sur un bateau de roseau, il hante les esprits.

La danse est là pour traduire cette apparition. Elle est “le révélateur” d’une réalité qui d’ordinaire se dérobe à la vue, « comme une ride sur l’eau, avatar d’un vent invisible ».

 35 mn + 15 mn + 25 mn

Placement numéroté

Tarifs : Loc A : 16 € | Loc B : 11 € | Loc C : 8 € 
Abt A : 16 € | Abt B : 11 €
 

Galerie photos

Vidéo